Test de la montre Seiko SSC081P1

Test seiko-ssc081p1

Dans l’univers de l’horlogerie devenu à travers les âges une exclusivité européenne monopolisée par les fabricants suisses, n’est-il pas difficile pour n’importe qui de se tourner vers d’autres horizons ? Pourtant, l’orient a aussi son mot à dire là-dedans, et pas qu’un peu ! La marque de fabrication de montres Seiko, forte de plus d’un siècle d’expérience dans le domaine, est souvent dépréciée à cause de ses produits 100% japonais. On s’aperçoit cependant qu’elle s’investit à fond afin de plaire à sa clientèle en diversifiant les styles et les prix pour s’adapter à la demande du marché, et c’est avec beaucoup d’excitation, de plaisir mais aussi de rigueur que ses créateurs et employés donnent le meilleur d’eux-mêmes dans le business.

Histoire de la marque Seiko

Il est peu probable qu’aucune autre marque de montres ne puisse prétendre au leadership en matière de montres high-tech que la corporation nippone Seiko. Ce n’est pas plus tard qu’en 1881 qu’un jeune entrepreneur japonais du nom de Kintaro Hattori ouvre une boutique de vente et de réparation de montres et d’horloges à Tokyo. Son atelier se transforme en manufacture de montres qui s’épanouit dans une période qui ne connaît pas encore de grande avancée dans le domaine. En 1913, l’entreprise est à l’origine d’un événement marquant dans l’histoire du pays du soleil levant ; la gamme Laurel, première collection de montres de poignet fabriquées au japon, fait ses débuts sous le nom de la marque Seiko. Elle est plusieurs fois honorée par les institutions étatiques durant les prochaines décennies. En 1960, la ligne Grand Seiko est lancée, et avec elle l’épopée du fabricant de montre commence pour de vrai. Infatigable et acharnée sur l’innovation, il bombarde le monde de ses inventions : en 1969, la première montre à quartz dans le monde « Seiko Quartz Astron » ; en 1973, la première montre à écran LCD de six chiffres ; en 1975, la première montre digitale multifonction ; en 1979, le premier chronographe automatique ; en 1984, la première montre informatisée… les prouesses de Seiko sont interminables, fruits d’une motivation sans précédent et d’un amour du métier inégalable. Cela lui a valu plusieurs prix tels que le « Petite Aiguille » au Grand Prix d’Horlogerie de Genève en 2014.

Test de la Seiko SSC081P1

La Seiko SSC081P1 est une pièce horlogère pleine d’originalité qui témoigne d’une grande volonté d’innovation. Cette montre est un modèle à mouvement automatique fonctionnant grâce à la technologie de l’énergie solaire, et il n’y a pas que cela ; multifonction, elle comporte les fonctionnalités de chronographe, tachymètre, boussole, date et alarme – de quoi combler nombre d’utilisateurs, surtout ceux qui s’intéressent aux dernières nouveautés high-tech. Avec tout cela, la montre reste très légère, pesant 82 grammes, sans pour autant donner l’effet « par cher ». Elle résiste très bien à la pression sous l’eau jusqu’à 10 bars (100 mètres). On sent les efforts créatifs fournis pour donner à la montre un maximum d’utilité qui conserve son look tendance.

Look de la montre Seiko SSC081P1

seiko-ssc081p1Une alliée des amateurs de designs sophistiqués, cette montre est une véritable œuvre d’art moderne. Son boitier rond en acier inoxydable, d’une épaisseur de 13 mm et d’un diamètre de 42 mm, est recouvert d’un verre minéral hardlex qui se prête beaucoup moins aux rayures que les autres types de cristal. Le dos est fait en acier chirurgical 316L protégeant à la perfection la précieuse mécanique de la montre. Le côté droit du boîtier comporte deux boutons-pressoir et une couronne, tandis qu’une autre couronne est proéminente sur le côté gauche supérieur. Son cadran équipé de lunettes bidirectionnelles est de couleur noire très nette pour faire sobre et élégant. L’affichage du temps est en format standard 12 heures et est complété par deux chronographes, une alarme et un petit carré pour la date. Le bracelet est en cuir marron et fait 21 mm de longueur ainsi que 20 mm de largeur, et se ferme avec une boucle ardillon.

Lisibilité de l’heure

La visibilité est garantie puisque tous les chiffres, les aiguilles et les marquages sont de couleurs blanche et grise luminescentes qui contrastent très bien avec le fond sombre du cadran. Les deux lunettes du tachymètre et de la boussole se lisent très bien malgré les chiffres de petite taille. Les cercles entourant le chronographe supérieur et l’alarme coupent directement les chiffres, ce qui au lieu d’altérer la lisibilité ne fait qu’ajouter un effet superposé plutôt amusant à contempler. Le chronographe des secondes se trouve au centre du demi-cercle gauche et ne comporte qu’une petite aiguille en plus d’une marque triangulaire blanche. Le créateur n’a pas manqué d’inscrire le nom de la marque ainsi que le modèle baptisé « Solaire », une signature écologique importante pour beaucoup de clients en faveur des énergies renouvelables.

prix-slow-jo

Vous souhaitez acheter une montre 24h ou mono aiguille ? Consultez les tarifs et commandez la vôtre dès maintenant !

Voir les prix
 

Articles liés