Test de la Meistersinger Perigraph AM1007

Avis Meistersinger-perigraph

Nous vivons dans un monde où tout est chronométré à la minute près à chaque moment de la journée. Si bien que nous avons parfois l’impression d’être prisonniers du temps. Il est pourtant possible de changer cette perception du temps et d’en reprendre le contrôle à l’aide d’un accessoire différent. Une montre mono-aiguille. Quitte à opter pour ce choix original autant choisir ce qui se fait de mieux dans le domaine. Autrement dit une montre Meistersinger.

Voir le prix

D’où vient cette idée de cette montre mono-aiguille et qu’apporte-t-elle ?

D’où vient l’inspiration de la marque Meistersinger pour ses montres mono-aiguille et en particulier la Perigraph ? La réponse est simple. Il suffit de regarder quelques décennies en arrière. Autrefois, la plupart des montres à gousset ne se servaient que d’une seule aiguille pour indiquer l’heure. L’idée des montres simples à grand cadran qui permettent une lecture facile de l’heure nous vient du français Louis Breguet. Ayant élu domicile en Suisse à la fin du 18ème siècle pour échapper à la terreur qui régnait en France, il a conçu des montres de bonne qualité et précises accessibles au plus grand nombre et les a nommées « montres de souscription ». en 2001, Meistersinger a repris les grandes lignes de ces montres-là avec évidemment plus de performance et une élégance certaine.

La marque allemande a un point de vue différent sur le temps. Seules les heures et les jours sont pertinents pour se situer dans le temps. Elle nous propose de ne plus nous hâter dans la vie de tous les jours et de juste prendre notre temps.

Meistersinger Perigraph AM1007La plupart des montres mécaniques sont dédiées à des activités spécifiques. Ces activités sont le plus souvent en relation avec l’histoire de l’apparition de ces montres. Par exemple certaines montres sont dédiées aux activités sous-marines, les chronographes sont associés aux sports automobiles et les montres dites GMT sont des camarades de voyage bien utiles. La montre Perigraph de Meistersinger est le type de montre qu’on porte quand on ne se livre à aucune activité particulière, par exemple quand on est en vacances ou qu’on veut se détendre. Le fait qu’elle soit mono-aiguille lui permet de presque se faire oublier tout en indiquant l’heure précisément quand on en a besoin.

Notre avis sur la montre Perigraph de Meistersinger

Cette montre présente un boîtier bien rond d’un diamètre de 43 mm, elle est donc plus appropriée pour les hommes. Le cadran est totalement dénué de décorations particulières et on aime bien cette sobriété (hormis le logo et le nom du modèle). Le verre saphir en plus d’être résistant aux rayures est aussi intéressant visuellement. Placé sous un angle peu incliné avec une légère lumière, il offre de jolis reflets nuancés. L’épaisseur de la montre n’est que de 11 mm ce qui la rend fort peu incommodante et très agréable à porter. Autre chose qui sert le confort de la montre, la largeur du bracelet qui n’est que de 18 mm. Les finitions sont d’une qualité plus qu’appréciable, on peut remarquer le soin particulier qui y a été apporté au niveau du brossage parfaitement homogène du boîtier en acier inoxydable et des surfaces Meistersinger-AM1007impeccables. Le bracelet est entièrement fait de cuir avec un élégant aspect peau de crocodile. La montre est étanche jusqu’à 50 m de profondeur et est animée d’un mouvement automatique. La Perigraph est vendue entre 1500 et 1700 euros selon les déclinaisons. Nous avons choisi la montre entièrement noire car on aime bien le côté viril et intense que lui donne cette couleur.

Son originalité n’a bien sûr pas manqué de faire tourner quelques têtes interrogatives en direction du poignet. Mais cela n’est pas vraiment dérangeant. Au contraire, on prend assez vite goût au fait d’être un peu différent des autres.  

Une lecture grandement facilitée

Ce qui est le plus original dans la montre c’est la disposition intelligente des graduations. Tout d’abord pour l’indication principale du cadran qui est celle des heures, l’indexation permet une précision de 5 minutes mais les quarts d’heures et les demi-heures sont plus marquées pour une lecture plus aisée. L’aiguille en acier très mince a elle aussi été pensée de façon à ce que la lecture soit la plus évidente possible. On remarque la présence d’un petit indicateur rouge juste en-dessous des 12 heures qui pointe sur la date du jour grâce à un anneau tournant numéroté de 1 à 31. Et c’est de là que vient l’appellation du modèle de la montre péri (la date est entourée par l’heure) et graph (la date est clairement écrite). On a aimé que la montre fournisse cette information supplémentaire tout en gardant son caractère minimaliste. On prend moins de temps que prévu à se faire à cette nouvelle lecture de l’heure. Cela fait en réalité partie de nous, c’est très intuitif. Après quelques heures on a l’impression que c’est la façon la plus logique de percevoir le temps. Par exemple si on perd un quart d’heure de notre temps, on ne s’affole car ça a l’air insignifiant à l’échelle d’une heure ou d’une journée. On tend donc à être plus calmes vis-à-vis du temps.

Voir le prix

montre 24h